La vie rêvée
retour

Deux jeunes filles travaillent dans une cie de films et se lient d’une amitié assez exceptionnelle. L’une d’elles est très amoureuse d’un homme socialement inaccessible, l’autre a une attitude agressive envers la gente masculine en général. Sur une égale dissatisfaction, leur amitié se renforce, la complicité s’établit. Elles s’entendent sur un point : plus l’Homme est lointain et inaccessible, plus elles sont fascinées et attirées vers lui. Elles se forgent un bel homme « rêvé » et le gardent caché; il devient un personnage vivant, faisant partie de leur vie quotidienne jusqu’à ce que la vérité éclate : l’homme n’existait pas vraiment – seule son image existait. Une fois l’homme (sans visage) démasqué, elles peuvent reprendre le cours de leur vie réelle. –

Ode à la liberté de deux femmes célibataires qui veulent se libérer de l’emprise masculine et mener une vie telle qu’elles la rêvent. La vie rêvée est le premier long métrage québécois de fiction réalisé par une femme dans l’industrie privée.

Mireille Dansereau, réalisatrice

 

Fiche technique:

Images: Louis De Ernsted, François Gill, Richard Rodrigue – Montage image: Danielle GagnéPrise de son: Claude Beaugrand, Hugues Mignault, Jean RivalMusique: Emmanuel Charpentier

84 minutes 31 secondes / 90 minutes (version aux États-Unis)/couleurs