Montréal, le 3 mars 2011.  C’était le 9 mars dernier à la Cinémathèque québécoise que les 40 bougies ont été soufflées pour l’ACPAV, en présence de trois générations d’artisans, de réalisatrices et réalisateurs ainsi que des producteurs ayant œuvrés à l’ACPAV dont Marc Daigle, Bernard Lalonde, René Gueissaz, François Dupuis et Bernadette Payeur.

Après une soirée mémorable lors des Rendez-vous du cinéma québécois où Luc Picard a dirigé la lecture de La Job, scénario non-tourné de Pierre Falardeau, de même qu’une soirée hommage au film La femme de l’hôtel de Léa Pool, une rétrospective est consacrée aux productions de L’ACPAV. Pour l’inaugurer la cinémathèque propose la projection de Bulldozer de Pierre Harel et de L’eau chaude, l’eau frette d’André Forcier en présence des réalisateurs.

Puis, jusqu’au 20 avril sera présentée une sélection de douze films, long  et court métrage, fiction et documentaire, en présence des réalisateurs Jean-Guy Noël, Hugues Mignault, Mireille Dansereau, Pierre Jutras, Jean-Claude Coulbois, Michel Langlois, Roger Frappier, Bernard Emond, Richard Desjardins, Robert Monderie, Benoit Pilon, Laurent Gagliardi et Hubert-Yves Rose.

La sortie du film Le vendeur de Sébastien Pilote et la production du sixième long métrage de Bernard Emond, Tout ce que tu possèdes, marqueront aussi l’année des 40 bougies de l’ACPAV.

Enfin, la cinémathèque proposera une rétrospective des films de Paul Tana en novembre prochain.

L’ACPAV tient à remercier la Caisse Desjardins du Mont-Royal, Technicolor et Kodak pour leur soutien.

Information : IXION Communications (514) 495-8176

Pour la programmation complète consulter www.cinematheque.qc.ca